Vous êtes en phase de puissance

phase de puissance

Vous ne trouvez pas bizarre d’avoir un sentiment fort de succès et d’accomplissement, tout en constatant que la progression du CA diminue et les marges avec. Peut-être même que les actionnaires inquiets commencent à vous mettre la pression.

Et bien vous y êtes ! vous avez atteint un seuil de puissance ? Je vous explique tout plus bas

Notez que c'est l'etape la plus "casse-geule" dans la vie d'une entreprise

Problématique

Ce phénomène est un fractal intégré à toute courbe de vie qu’il s’agisse de celle d’un humain, d’un arbre ou de n’importe quel autre organisme

Les entreprises comme les enfants vont tôt ou tard arrêter de grandir et devenir adultes…

Il arrive un moment où les entreprises atteignent leur seuil de maturité intrinsèque. (A distinguer de l’expansion par rachat ou par création de filiales, notamment pour étendre leur territoire). Ou, comme les entreprises du CAC 40 qui exploitent à n’importe quelles conditions les entreprises de leur portefeuille… Rachat, vente, démantèlements, ou surf sur des aménagements financiers de l’état et autres variations de marché. Qui ne profitent jamais à l’organisme entreprise mais uniquement à l’actionnariat d’élite.

Pour revenir au schéma et au plan statistique nous observons une évolution progressive avec un angle de 20 à 40 %, voire plus et puis brusquement la courbe s’incline pour osciller entre 5 et 10 pour cent.

Trend puissance

De là, découlent 2 séries de problemes

1ère série

Des problèmes psychologiques

Si les officiers ne sont pas soumis à un entraînement sévère, ils seront hésitants et inquiets au combat. Sun Zu (L’Art de la guerre)

Tout marché : Offre & Demande possède sa propre élasticité qui règle d’une façon aussi certaine que naturelle le moment ou la trend réduira son angle de progression

La réaction de l’actionnariat

Essayons de comprendre pourquoi les actionnaires et les directions sous leur influence ont tendance à s’affoler.

Parce que :

  1. Ils ne semblent pas connaître cette loi de l’élasticité de l’expansion des organismes vivants*

  2. Ils sont enfermés dans un cadre limitant. Ils ont pris l’habitude pendant la période de croissance de spéculer sur la tendance du CA

En effet, l’actionnariat règle ses investissements en fonction de cette projection et n’anticipe pas cet inévitable possibilité de réduction de l’expansion.

L’organisation se retrouve donc avec de gros problèmes.

Principalement celui d’être hors budget avec l’obligation de réduire la voilure ou celle d’aller piocher dans les réserves.

Vous comprenez que ce n’est pas du goût de l’actionnariat.

À ce stade de l’explication, il est plus simple de comprendre le dilemme et de pouvoir conclure que :

ce n’est pas à cause de la performance même de l’entreprise mais à cause d’une gestion par anticipation des gains que l’entreprise se trouve aujourd’hui financièrement prise en défaut.

La conséquence immédiate est un changement d’état d’esprit qui se caractérise principalement par la peur.

Et on passe d’un état d’esprit de gagnant

à celui de perdant.

Baisse de moral

 * Note : l’entreprise est souvent considérée par le plus grand nombre, comme une machine… Ce qui est une vue mécaniste d’un système qui en réalité est un organisme vivant. Cette différence de distinction explique en grande partie le style et le but assignés aux managers…et la plupart des problèmes d’ordres humains ?

Ce qui engendre un changement de comportement très triste à observer.

Le management se comporte avec les services et les gens comme s’ils avaient échoué. Or les personnes, les équipes en général, n’ont pas du tout échoué, au contraire, elles sont au top de la performance… Cette erreur d’appréciation a toujours un impact dévastateur sur le moral des troupes…

À ce stade le vrai problème n’est pas ce coup de frein à la progression, le vrai problème c’est de mal interpréter la situation.

2ème série

Attitude envers les hommes et les services

Nous assistons à un choc entre 2 réalités.

  1. Une réalité objective

L’entreprise est effectivement en pleine puissance. Un État qui devrait être célébré et faire l’objet d’un traitement spécial

 L’objectif serait de valoriser cette réussite, d’aider les acteurs à capitaliser sur l’expérience et en extraire tous les enseignements possibles…

  1. Une réalité subjective

Opérant depuis plusieurs « périodes de temps » sur un modèle de gestion de budget par anticipation naïve et peu prudente. Les actionnaires et la direction interprètent négativement la situation réelle perçue à tort comme une régression. Cette perception engendre un fort sentiment d’inquiétude et une politique décalée de la réalité objective : Souvent une politique de durcissement et de restriction vis-à-vis des services et des gens visant à protéger les marges.

 

Equipe gagnante
Equipe gagante 2

Pour obtenir à coup sûr une baisse des résultats, il suffit de pénaliser les progrès et les succès

La conséquence est une période de chaos et de protestations, de démissions des meilleurs éléments… Au final une forme de confusion dont le maître mot est « incompréhension »

Solution

Les conseillers ne sont pas les payeurs mais, ils peuvent aider à y voir plus clair

 

« Il y a une stratégie qui marche bien : 

Celle du « bateau-pilote » 

Un capitaine de bateau avisé, 

qui mouille dans un nouveau port 

fait appel, sans complexes, 

à un « bateau-pilote » qui le guide 

en toute sécurité dans cette passe délicate. » 

Marc Roussel

Logo PRO-Trainer A1

Nous rappelons ici l'action N°1 recommandée lors de la phase précedente : Derrière le manque d'organisation se cache le vrai problème : Avoir des managers formés au métier de manager car ils sont le lien entre la production et la gestion des Hommes

1) Comprendre & corriger la dérive

1) Comprendre cette situation de puissance et adopter un etat d'esprit gagnant.

Le principe est : Si vous ignorez le bon travail et le pénalisez de quelque façon que ce soit vous allez déclencher une vague de découragement sans précédent !

La question est : Comment s’y prendre ?

La réponses est dans l’article suivant

2) Briefer les Managers du haut en bas de l'échelle de commande

Voilà 30 ans que j’aide les entreprises à développer la casquette managériale des responsables de service, division et du Codir… A chaque nouvelle aventure, le constat est. sans appel : Les managers sont de bons techniciens mais rarement initiés aux affaires des relatons humaines. C’est là que le bât blesse.

3) Corriger le système de budgétisation et de fixation des objectifs

C’est tout le domaine du management par statistiques, d’un mode de gestion par set-a-side et de fixation des objectif par analyse des sous-produits.

2) Capitaliser et valoriser

4) Tirer les enseignements au niveau des services et des postes

La meilleure façon d’évoluer est de capitaliser sur les progrès et les succès. Il est important d’inculquer une culture du succès et de savoir comment extraire les bonnes pratiques sous-jacentes au réussites et les transmettre de la bonne façon et au bon moment. C’est bien sûr l’un des rôles essentiels d’un manager efficace et bien entraîné.

5) Impliquer les RH dans le projet : développement des soft-skills à tous les étages.

Je ne sais pas si c’est le cas dans votre entreprise mais trop souvent les RH et les Managers n’ont pas de protocole permettant de suivre les progrès des collaborateurs. Ils oeuvrent de façon séparée… Ce qui représente une grosse perte de temps et d’efficacité.

6) Continuez d'entraîner les managers et centrez vous sur l'organisation.

Faut-il le répéter. 90% des problèmes récurrents qui ruinent l’entreprise, aussi bien sur le plan moral que sur celui de la production (qualité, délai etc) sont dus au manque de savoir-faire managérial.. 

Bien comprendre cette situation "spéciale succès". Récompensez les bons résultats, valorisez les progrès et passez en mode transmission de savoir -faire à tous les étages

En résumé : Capitalisez sur les richesses acquises, investissez sur vos managers à fond, récompensez le bon travail !

Accompagnement sur mesure, cliquez ici

 

Ils nous ont fait confiance

Reference clients PRO-Trainer-Marc Roussel

Quelques témoignages

« Je peux affirmer que la technique résolution de problème marche bien et qu’elle donne de très bons résultats. » Jacques Directeur d’Hôtel

« Il existe une solution à chaque problème. J’ai acquis cette confiance en ayant suivi les stages de Management de Marc Roussel. » Catherine. Gérante

« C’est une des rares formations où l’on est encore plus satisfait avec quelques mois de recul. Il y a beaucoup d’ancrage positif et les outils préconisés sont de réels leviers de performance, y compris à titre personnel. » Extrait enquête de satisfaction

Contactez-nous

Marc Roussel

Votre « Bateau-pilote » personnel

06 09 18 27 80

mroussel@pro-trainer.info

Nous vous offrons un entretien "stratégique"

Pour échanger sur votre projet et après une première étude, si vous le désirez, nous vous ferons une proposition d’accompagnement.

Bien à vous et au plaisir de vous rencontrer prochainement.

L’entretien se déroule à distance, habituellement sur zoom.

Facebook
Twitter
LinkedIn